Patients in the Canadian drugstore #|' drug list according to officials. Where to buy cheaper drugs? Canada pharmacy %<,~ Canadian drugs tips when buying drugs online.

Agenda des manifestations

Mai 2017
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Au bord de la Mortagne Numéro 55 PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

Sommaire du numéro 55 (Juillet 2016)

 

  • Regard sur les industries du bois à Rambervillers
  • Pâtisseries d'antan et d'aujourd'hui à Rambervillers (2"me partie)
  • Les traces de la Défense Passive à Rambervillers entre 1939 et 1945. Impartie: 1939-42
  • Ste-Barbe dans la guerre 39-45, chronique de guerre (1èr6 partie) 1940-43 : la vie confisquée
  • Présences maçonniques à Rambervillers
  • Le Constant Moulin ou Grand Moulin à Saint-Maurice
  • Du 8 juin au 18 décembre 2015...Rambervillers fait le pont !
  • Une larme pour un pont - À Saint-Benoît-la-Chipotte,Jean Marquis, résistant, déporté
  • Une jeune fille de 16 ans pendant les combats d'octobre 1870 à Rambervillers
  • Les oublies, une friandise méconnue

Editorial

II avait résisté !

Nous avons marché à ses côtés une dernière fois aux airs deNabuccode Verdi. Pierre Vexlard ne nous accompagnera plus dans la recherche de l'histoire de sa ville. Personne très affable, pondérée, il était d'une grande maîtrise. Ses paroles étaient justes et sans juge­ment d'autrui. Un homme d'engagement qui assura largement des responsabilités dans le monde sportif : athlétisme, tennis, cyclisme où il fut l'instigateur duCircuit des Grès flammés.Le terrain de foot est délais­sé pour les planches. Sous la conduite de Guy Saint-Dizier, responsable de la troupe, il fait partie duGroupeThéâtral ArtistiquedeRambervillers.Dès 1954, on répète drames et mélodrames : « La tante de Cracovie, Le coup de foudre, N'importe quoi pour elle, Le héros et le soldat... ». De joyeux souvenirs de répétitions autour d'une chaudière pour conjurer la température glaciale deLaFamiliale.

Mais c'est sur sa jeunesse que Pierre était le plus discret. La débâcle le surprend à l'Ecole d'Horlogerie de Besançon où il se préparait à être la septième géné­ration d'horlogers. Il rentre alors à Rambervillers et sera le premier agent de liaison du maquis. À 18 ans, le 1eraoût 1942, il rejoint Maurice Alexandre, chef du centre FFI de Rambervillers et de son canton, son père Marc devient responsable du Service de Renseigne­ments le mois suivant. Le maquisSaltimbanquecomp­tera neuf agents de liaison ; Pierre aura la mission d'assurer la liaison entre le PC de Rambervillers et les maquis de Charmes et Châtel. Les messages lui arri­vent secrètement dans une petite chambre, sous les toits au 3emeétage du 7 de la rue du Puits, au domicile de son père. Après 25 mois de vie risquée, il participe à la Libération de notre ville en occupant le 6eposte de garde, une sizaine installée à la hauteur du Stockage Rochotte, Vieux chemin de Bru. Sa dernière mission, il l'accomplit en établissant un contact avec les fac­tionnaires de l'armée Leclerc. Il a rarement évoqué ses peurs, ses angoisses, même le jour où il transportait des brassards FFI et qu'il fut arrêté.

Merci Pierre, d'être resté parmi nous jusqu'il y a quelques mois.


 

 
 
La revue Au Bord de la Mortagne est éditée par l'association
ATELIER ARTS ET HISTOIRE
Siège social : Mairie de Rambervillers
Direction de publication : Marie-Claude Ferry
 

 


(Sommaire des autres numéros ici)

 

 

 

 

 

 


Site officiel de la ville de Rambervillers

 

logo_fraispertuis