Patients in the Canadian drugstore #|' drug list according to officials. Where to buy cheaper drugs? Canada pharmacy %<,~ Canadian drugs tips when buying drugs online.

Agenda des manifestations

Mars 2017
L Ma Me J V S D
27 28 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
Au bord de la Mortagne Numéro 53 PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

 

Sommaire du numéro 53 (Juillet 2014)

EDITORIAL......................................................3

Marie-Claude Ferry

ACTIVITÉS INDUSTRIES........................................ 4

Cent-onze ans au service du vêtement et des Rambuvetais.

Jacques Tantin et Marie-Claude Ferry

HISTOIRE - TÉMOIGNAGES..,........................... 10

  • La guerre de Pierre genty, 1940-1945
    Jean-Claude Kempf
  • Sainte-Barbe, premier village martyr de la
    Grande guerre
  • Pierre DUCLOSSON, un résistant vosgien et sa
    famille dans la tourmente de la guerre de 39-45
    Nicole Fick-Michel
  • Un maréchal résistant ! Hommage à Jean
    bernard
  • Une armoire parlante
    Marie-Claude Ferry
  • Dernières acquisitions du Musée de la Terre.

Nicole Fick-Michel

Le château Sainte-Lucie en août-septembre 1914
Marie-Claude Ferry

PATRIMOINE...................................................... 26

Les signes lapidaires de l'église Sainte-Libaîre nous parlent

Philippe Leroy

Une présence japonaise dans les Vosges (d'abord à Baccarat). Joseph Clarté, l'apôtre du « Goumi »
Marie-Hélène Saint-Dizier

BIOGRAPHIES - PORTRAITS..........................41

Un ami fidèle nous a quittés, Jean-Marie Gasmann

Marie-Claude Ferry

Mon amitié avec Marie-France Jacops
Pierre Sesmat

TRADITIONS - CURIOSITÉS - ANECDOTES... 54

Balade autour de la place du 30 septembre 1944
Paulette Marcolet

PÊLE-MÊLE............................................................... 62


 ÉDITORIAL

Jeanne de Sainte-Barbe a raconté le cauchemar vécu par les habitants de son village. Pour le centenaire de la Pre­mière Guerre mondiale. Nicole Fick-Michel, sa confi­dente, écrit l'histoire de ce village martyr entré dans la mé­moire collective. Des combats violents mutilèrent des fa­milles malgré l'héroïsme des combattants coloniaux et des chasseurs à pied. Roland Dorgelès dans Les Croix, de Bois écrivait : « [...] on oubliera. Les voiles du deuil, comme les feuilles mortes tomberont. L'image du soldat disparu s'effa­cera lentement [...] et tous les morts mourront pour la deu­xième fois [...] » Eh bien, il s'est trompé ! Ici on n'a pas ou­blié les 4 511 héros qui reposent dans les Nécropoles natio­nales de Rambervillers. Ménil et La Chipotte. Dans le Télé­gramme des Vosges du 30 août 1921 Pol Ramber évoque les quatre mille personnes venues se recueillir à La Chipotte aux abords de la nécropole « où se dresse, de son massif de grès rosé, un poilu au képi crânement posé sur son front ».

Dans différents numéros de cette revue, des témoignages ont été recueillis auprès d'anciens, aujourd'hui disparus. Leurs paroles en sont encore plus émouvantes, comme les notes et carnets de Charles Bailly ou celles de l'instituteur, Justin Gillet de Saint-Maurice, qui après un long silence se décide à écrire pour ses élèves. Un inconnu relate les com­bats de Clézemaine do 26 août 1914. Léon Jacquot de Hous-seras écrit ses souvenirs suite à l'insistance de ses petits-enfants. Le village de Romont n'est pas oublié grâce à A. Rebouché. Quelle ne fin pas notre surprise lorsque François Guery offrit au Musée l'unique exemplaire d'une affiche sa­luant l'arrivée des Américains à Saint-Benoît, en 1917 ; cet original se trouvait à Montréal au Québec. Et la croix Hinter-lang. redécouverte par Daniel Geneix. rappelant le sacrifice d'un chasseur à pied dans ce massif vosgien. Qui se souvient d'une messe à Bru. célébrée par l'abbé Cuny en 1982 et ra­diodiffusée ? Elle rut entendue par un lieutenant qui avait combattu en août et septembre 1914 « dans nos grands bois » où il fut biesse. François Péragallo de Nice, ancien Saint-cyrien. à 91 ans s'est souvenu. Il dit aussi « priez pour moi, le rendez-vous avec Dieu, ajourné à cette époque, est bien proche maintenant ». Cette bataille de la Chipotte que Maurice Barrés a appelée les nouvelles Thermopyles et qui permit la Victoire de la Marne, fut décrite dans des carnets de route de soldats. Aujourd'hui, cette guerre alimente l'œuvre d'historiens vosgiens de référence. Jean-Claude Fombaron, président de la Philomatique de Saint-Dié, est à l'origine de nombreux livres. Pour notre revue son dernier article relate le bombardement et le pillage de Rambervillers en 1914. À la veille du centenaire, dans notre précédent nu­méro, Paulette Marcolet nous a montré toute la richesse de l'artisanat des tranchées.

Enrichissez votre patrimoine, complétez votre collection de la revue Au Bord de la Morîagne avec les numéros qui vous manquent •

 Marie-Claude Ferry


 

 
 
La revue Au Bord de la Mortagne est éditée par l'association
ATELIER ARTS ET HISTOIRE
Siège social : Mairie de Rambervillers
Direction de publication : Marie-Claude Ferry
 

 

 

Hommage à Louis-Henri fleurence

II avait un caractère bien trempé. Homme de convictions, Louis-Henri Fleurence a rejoint notre association dès 1980. Habitant Lunéville, il découvre que sa ville natale, Rambervillers, est dotée d'une section d'histoire locale.

Accompagné de son épouse, il ne manque aucune réunion, aucune manifestation. Madeleine l'épaule, tape ses innombrables courriers, classe ses archives, l'écoute sans cesse, mais elle est aussi heureuse d'échapper à la passion dévorante de son mari.

Rassemblant une correspondance entretenue avec des historiens, des services d'archives militaires, avec des associations pour la conservation des monuments napoléoniens et de la Grande guerre, il devint à lui seul une bibliothèque à l'esprit critique et à la mémoire vive.

Passionné d'histoire, il édite une brochure : D'azur et d'or, dernier siècle de la Châtellenie de Rambervillers, préfacée par Jean Vartier. Grâce à son opiniâtreté, il s'approprie la science de l'héraldisme en décryptant son langage. Une connaissance entretenue en matière de blason qui lui permet de retracer la chronologie des multiples représentations des armoiries municipales de Rambervillers, 1581 à 1896 et jusqu'à sa représentation définitive par décret en 1902. L'histoire des armoiries il la connaît précisément, la rattachant à cinq siècles d'histoire de la Lorraine. Comme il aime à le dire « c'est un travail artistique, historique et diplomatique ». 

La Médaille de Sainte-Hélène, 1870 la défense de Rambervillers et ses Gardes Nationaux, 1914 ses victimes et monuments, la vie sociale et ouvrière de Rambervillers, tous ces événements nationaux et locaux l'habitent et le mobilisent. Il se nourrit d'une importante documentation qui vient étayer ses démonstrations. Il est aussi l'auteur de nombreux articles dans cette revue.

D'un caractère entier, il ne passe rien. Exigeant pour lui-même, il sert aux autres des qualificatifs sans concession. Un homme très passionné, généreux, épicurien, jamais au repos, seulement maintenant pour sa deuxième vie auprès de Madeleine.

Marie-Claude FERRY

 

 

(Sommaire des autres numéros ici)

 

 

 

 

 

 


Site officiel de la ville de Rambervillers

 

logo_fraispertuis